Ceux qui pensent qu'il est impossible d'agir sont généralement interrompus par ceux qui agissent.
Celui qui vient au monde pourne rien troubler ne mérite ni égards ni patience.

Découvrez les enjeux du Salon de l’Immobilier d’Entreprise ! 31 janvier 2018

Nous étions au SIMI, le Salon de l’Immobilier d’Entreprise ! Avec un développement durable de plus en plus au coeur des conférences, voici ce que nous souhaitions partager avec vous :

  • l’évolution de la culture des entreprises devient un facteur clef d’une intégration réussie du développement durable à tous les niveaux : Elisabeth Laville est intervenue dans la conférence « Du Comex au collaborateur : pourquoi toute la chaîne de valeur de l’immobilier s’engage-t-elle dans la RSE ! » sur la manière d’insuffler cette évolution en s’appuyant sur des techniques « d’empowerement » des équipes, comme le corporate hacking. Nathalie Bardin, Directrice Communication & Développement Durable d’Altarea Cogedim, présentait comment cette transformation est mise en oeuvre au sein de son entreprise. Elle a aussi témoigné de la réussite de la stratégie RSE d’Altarea Cogédim puisqu’elle est devenue la stratégie globale du groupe, et plus un dispositif parallèle.
  • la question de l’usage des bâtiments reste centrale pour allier qualité de vie et maitrise des surfaces construites, dans un contexte d’urbanisation croissante de la société. L’enjeu, les solutions (bâtiments multi-usages, mutualisation des espaces, analyse fine des besoins…) et les implications sur le bâti existant et nouveau (ex: solutions digitales, espaces modulables, sécurité) ont été exposés de manière particulièrement convaincante par Fabrice Bonnifet, Directeur Développement de Bouygues dans la conférence « Passer d’un centre de coûts à un centre de profits : pour des bâtiments hybrides à économie positive », en soulignant l’intérêt économique à avoir des bâtiments avec une « intensité d’usage » plus grande.
  • la conférence « Commerce et développement de la ville : une question d’urbanisme ou d’immobilier commercial ? Et le client dans tout cela ? » a mis en évidence le rôle de l’élu pour concilier la qualité de vie dans les villes et le développement des commerces, tout en rappelant que la prospérité des commerces et la convivialité de lieux sont deux dynamique étroitement liées.
  • le thème de la ville et du tertiaire inclusifs était prometteur, au regard des opérations – comme les Grands Voisins – qui réussissent à créer des lieux attractifs pour le grand public tout en abritant des hébergements d’urgence – mais il aurait pu être traité de manière plus spécifique dans un être ramené au sujet plus large du bâtiment durable.

En conclusion, une dimension humaine de plus en plus présente, qui porte une vision plus large d’une innovation qui n’est plus uniquement technologique au sein du secteur.

Plus d’information : cortijo@utopies.com


Article de Elodie Champseix
Tags :

Partager