Ceux qui pensent qu'il est impossible d'agir sont généralement interrompus par ceux qui agissent.
Celui qui vient au monde pourne rien troubler ne mérite ni égards ni patience.

Études de cas

« Retour

RTE – Empreinte socio-économique locale des achats France

  • 1/ Contexte

    Au-delà du service rendu par RTE aux entreprises françaises en tant que gestionnaire du réseau de transport de l’électricité, RTE soutient également l’économie française par ses dépenses, ses salaires et sa fiscalité. C’est dans ce cadre que RTE a souhaité mesurer la portée des flux directement injectés dans l’économie et décrypter ses impacts au niveau local et national, secteur par secteur.

    En analysant la manière dont son activité influe sur le soutien d’emploi et de richesse dans les tissus économiques locaux, RTE améliore ainsi la compréhension de son modèle économique.

     

  • 2/ Mission

    L’ensemble des retombées directes, indirectes (issues de la chaîne de fournisseurs) et induites (issues de la consommation des ménages et des dépenses des administrations publiques), en France et dans les 13 régions administratives a donc été estimé par l’outil LOCAL FOOTPRINT®

    La mission a consisté à :

    • comprendre les flux directement injectés par RTE dans l’économie française (achats et dépenses diverses, salaires, impôts versés et valeur ajoutée créée)
    • quantifier les retombées économiques de ces flux, par région administrative et par secteur d’activité grâce à l’outil LOCAL FOOTPRINT®
    • détailler les répercussions économiques par type d’impacts (directs, indirects et induits) et par deux indicateurs clés : le nombre d’emplois soutenus et la contribution au PIB générée
    • accompagner RTE dans la compréhension et la valorisation de son empreinte socio-économique mondiale
  • 3/ Résultats

    L’étude établit un état des lieux complet ne se limitant pas aux impacts directs des activités de RTE : l’empreinte socio-économique inclut également les retombées économiques de l’entreprise dans toute sa chaîne de fournisseurs et dans les tissus économiques locaux.

    Cette étude a permis de quantifier les différents impacts de RTE en France et en régions pour l’année 2014 :

    • RTE a contribué à soutenir de manière directe, indirecte et induite 73 880 emplois et à générer 7Md€ de PIB. Ainsi pour un emploi créé directement par RTE, 7,3 emplois sont soutenus sur le territoire français.
    • Les régions Île-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes cumulent 45% des emplois soutenus et également 45% du PIB généré par l’activité de RTE.
    • Les dépenses de RTE en 2014 représentent 1,7Mds€ principalement dans les secteurs de la construction et de l’électricité. Mis à part les secteurs de l’électricité, ce sont les secteurs de l’administration publique, des services de santé et d’éducation qui bénéficient le plus des impacts indirects et induits par l’activité de RTE en France.

    Ainsi le poids socio-économique réel de RTE ne se limite pas à ses impacts « directs » et ce pour deux raisons :

    • Chaque euro dépensé par RTE auprès de ses fournisseurs entraîne un surcroit d’activité pour toute sa chaîne de fournisseurs, c’est son impact « indirect » dans l’économie française.
    • Les rémunérations versées par RTE et ses fournisseurs soutiennent la consommation des ménages de même que les recettes fiscales directes et indirectes dues à l’activité de RTE et ses fournisseurs, financent les dépenses publiques, ce sont ses impacts « induits« .