Il faut prendre le changement par la main avant qu'il ne vous prenne par la gorge.
Si j'avais demandé à mes clients ce qu'ils voulaient, ils auraient répondu "un cheval plus rapide",  et pas une voiture.

Études de cas

« Retour

Empreinte socioéconomique de l’éco-système darwin

  • 1/ Contexte

    L’écosystème Darwin est dédié aux activités créatives de « l’économie verte », au développement durable et à la transition écologique. Il regroupe sur des dizaines d’hectares à la fois un lieu de travail pour entreprises & associations, une épicerie et restaurant ainsi qu’un lieu de vie culturelle et sportive.

    En tant qu’incubateur d’entreprises, Darwin génère une activité économique significative qui va bien au-delà de son seul chiffre d’affaires. Une première étude d’impact a permis de quantifier les retombées socio-économiques indirectes et induites de l’écosystème et ainsi estimer de la manière la plus réaliste possible, son poids socio-économique total dans l’économie régionale et nationale, en termes de contribution au PIB et d’emplois soutenus.

  • 2/ Mission

    L’étude est composée de 4 empreintes socioéconomiques différentes :

    • L’empreinte de fonctionnement du Groupe Evolution, au cœur de l’écosystème Darwin (incluant le fonds de dotation) : l’ensemble des impacts directs, indirects et induits par l’activité du groupe sur l’économie du territoire a été évalué en termes d’emplois soutenus et de contribution au PIB, en France et en région.
    • Trois empreintes « catalytiques » hybrides évaluant qualitativement et quantitativement les impacts liés aux activités-mêmes de la pépinière d’entreprises, de l’espace de Co-Working et des associations présentes dans l’écosystème.
  • 3/ Résultats

    Cette étude a permis d’objectiver la contribution socioéconomique de l’écosystème Darwin pour l’année 2016 :

    • Au total, près de 900 emplois sont soutenus dans la métropole de Bordeaux et encore 660 dans le reste de la France.

     

    • Coefficient multiplicateur : Pour un emploi créé directement dans l’écosystème, 1 emploi supplémentaire est soutenu par effets ricochets dans la métropole de Bordeaux et encore un emploi supplémentaire dans les autres territoires français.

     

    • Enfin, cette étude a permis de mettre en valeur le comportement d’achats vertueux du groupe Evolution, et notamment ceux du MAGASIN GENERAL, En effet, et notamment parce que l’écosystème échange en son sein, 49% des achats du MAGASIN GENERAL sont localisés dans la métropole de Bordeaux, une part bien supérieure à un comportement statistique moyen de comparaison estimé à 33% d’achats locaux. Ainsi, le MAGASIN GENERAL, via sa politique d’achats responsables, soutient 25% d’emplois supplémentaires dans l’économie française.

     

    Le rapport de l’étude est disponible ici