Il faut prendre le changement par la main avant qu'il ne vous prenne par la gorge.
Si j'avais demandé à mes clients ce qu'ils voulaient, ils auraient répondu "un cheval plus rapide",  et pas une voiture.

Changer l’entreprise (et le monde) dans les 21 années à venir. Idée #11 : Et si on changeait de regard sur l’entreprenariat et l’éducation ? 18 juillet 2014

A l’occasion de ses 21 ans fêtés en avril 2014, Utopies a organisé un bouillon collaboratif avec ses clients et partenaires pour réfléchir ensemble aux moyens de transformer (radicalement) le fonctionnement des entreprises pour un monde plus durable. Ce blog publie ici les résultats de cette réflexion… qui doit beaucoup à nos invités : qu’ils soient tous chaleureusement remerciés !

IDEE #11 – ET SI ON CHANGEAIT DE REGARD SUR L’ENTREPRENARIAT ET L’EDUCATION ?

Mais d’où est ce que les entrepreneurs trouvent cette énergie – qui semble parfois sans limite – pour inventer, créer, multiplier leur impact économique, social et/ou environnemental, bref pour développer leurs entreprises ? La passion. La passion d’entreprendre. Celle qui tient au ventre. La source de motivation de beaucoup d’entrepreneurs.

Vous connaissez la passion d’entreprendre ? Bravo et félicitations. Vous avez de la chance de la vivre ou de l’avoir vécue. Lisez quand même la suite de cet article, cela pourrait être intéressant de la partager :-).

Vous ne connaissez pas (encore) la passion d’entreprendre ? Ca tombe bien. Voici un article qui a pour ambition de suggérer des lignes directrices pour donner envie aux jeunes (et aux moins jeunes) d’entreprendre et ce, le plus tôt possible dans leur vie. Ils y découvriront cette joie de l’aventure et du sentiment d’être pleinement acteur de leur vie.

Pourquoi éveiller les jeunes à l’entrepreneuriat ?  

Pour leur donner confiance afin qu’ils aient la force de se battre ensuite pour les choses (de la vie) qui leur tiennent à cœur. Et, si l’on rêve un peu : pour contribuer à la réduction de l’échec scolaire. En effet, forts d’une compréhension plus globale des possibilités que leur offre la vie, ils comprendront davantage ce que peut leur apporter l’école dans la poursuite de leur propre objectif personnel.

Comment agir auprès des jeunes concrètement ?

1. Valoriser leurs gestes, leurs actions, leur rappeler sans cesse qu’ils peuvent « y arriver »

Cela leur donnera confiance en eux. Cette confiance sera une base essentielle pour la construction de l’enfant et la force de l’adulte de demain. Il serait intéressant de renforcer, dans le temps scolaire, la valorisation des projets individuels ou collectifs. Oui, il va falloir changer les mentalités pour transmettre la culture du « faire », de « l’action » plutôt que la résignation (heureusement non systématique) devant l’apprentissage obligatoire.

2. Rappeler que les échecs font parti de la vie et sont donc inhérents à la prise d’initiative

Regarder dans le rétroviseur, analyser et apprendre de ses erreurs pour faire toujours mieux. C’est un état d’esprit à valoriser quelles que soient les circonstances (lire sur ce blog Créer les TedX de la lose pour mettre l’échec en open source).

3. Sensibiliser les jeunes aux différentes formes d’organisations économiques, comme par exemple l’économie sociale et solidaire (ESS), qui représente 10% du PIB et près de 10% des emplois en France. L’objectif des structures d’ESS est de concilier rentabilité économique et utilité sociale, en mettant l’humain au cœur du projet d’entreprise. Et elles y arrivent !

Regardez comment ont grandi des entreprises comme le groupe Siel Bleu, qui donne « de la vie aux années » par une prévention faite d’activités physiques adaptées auprès, notamment des personnes âgées, ou encore le Groupe SOS, qui, à partir d’une activité centrée sur la lutte contre les exclusions, intervient aujourd’hui dans 5 domaines : la jeunesse, l’emploi, les solidarités, la santé, les seniors, auprès de plus d’un millions de bénéficiaires annuels, en mobilisant 11 000 salariés et en réalisant 650 millions d’euros de chiffre d’affaire.

Suivez l’effervescence et la rapidité avec laquelle la communauté MakeSense grandit à travers le monde. Le réseau MakeSense, ouvert à tous et co-construit par l’ensemble des membres qui le rejoignent, aide et soutient les entrepreneurs sociaux à résoudre les problématiques qu’ils rencontrent dans le développement de leur social business via l’organisation d’ateliers collaboratifs et participatifs appelés « hold up ».  En seulement 3 ans, MakeSense a mobilisé plus de 15 000 personnes pour aider près de 450 entrepreneurs sociaux dans 86 villes dans le monde, en organisant plus de 600 ateliers.

Observez cet été le premier voyage d’éveil autour de l’entreprenariat et à destination des jeunes qui va avoir lieu à travers la France du 26 aout au 6 septembre. Ca s’appelle Ticket for Change et cela pourrait bien changer la France de demain !

En résumé, il s’agit de montrer qu’entreprendre n’est pas forcément compliqué, qu’il existe des outils et des méthodes pour créer et développer son projet. A chacun ensuite de s’interroger pour trouver ce qui l’anime réellement. Comme le disait Steve Jobs : « You’ve got to find what you love »

Quelles seraient les premières actions faciles à mettre en place pour mobiliser autour de l’entreprenariat ?

• Susciter des envies en faisant intervenir des professionnels de tous les horizons dans les écoles afin qu’ils présentent leurs activités, leurs métiers, leur source de motivations. Pourquoi, dans certains apprentissages, ne pas créer des binômes enseignants/entrepreneurs par exemple ?

• Accompagner les jeunes à mettre en place les projets concrets dans leurs établissements scolaires ou dans leurs quartiers. Dans ce sens voir le beau travail d’Unis Cité et de l’AFEV avec leur programme KAPS, Koloc’ A Projets Solidaires.

 

Pour en savoir plus des initiatives positives qui vont dans ce sens en France et qui bougent, voir :

Ticket for Change : vous avez envie d’entreprendre dans l’entreprenariat social mais vous n’avez pas encore d’idée d’entreprise ? Allez donc jeter un coup d’œil à ce voyage d’éveil unique en France que vous soyez diplômé(e) ou non.

• YOOPIEs , la première plateforme sociale de mise en relation de baby-sitters et parents, invite les enfants âgés de 8 à 13 ans à découvrir le métier d’entrepreneur et créer leur start-up.

100 000 entrepreneurs  ou  « quand les entrepreneurs vont dans les lycées ».

• Dans le domaine de l’éducation : voir le travail de Jérémie Fontanieu

• Mais il existe encore plein d’autres initiatives en France ! Inspirez vous grâce à la lecture de : A la rencontre des entrepreneurs qui changent le monde

Pour aller plus loin : startempathy.org

milf porn
Skills Required for a Blooming Career in Fashion Photography
black porn Unlike other monks

Online Clothing Destination to Watch in 2014
xhamster bondage style

Exclusive MFA Discount to Bombfell
porno How to Start a Career in Fashion Designing

10 Item Ideas For Typically The The World Pandora Sale Advanced Scholar
lesbian porn now that they’re dry

Wear Rolex replica watches Page 1 of 2
porno the program and school are both over 100 years old

New York Fashion Week Fall 2009
rastreamento correios Gather up your friends and host

Models Direct Models Get Virtual Reality Makeovers
free hd porn But it dries slower than synthetic materials such as nylon

Other Types of Bikini Waxes Besides Brazilian
miranda lambert weight loss The damage is irreversible in most instances

Article de Utopies
Tags : , , , , ,

Partager