Il faut prendre le changement par la main avant qu'il ne vous prenne par la gorge.
Si j'avais demandé à mes clients ce qu'ils voulaient, ils auraient répondu "un cheval plus rapide",  et pas une voiture.

2ème édition de l’hackathon sur le reporting intégré 5 octobre 2016

1318f4ed-7d52-4748-8e99-be557b1c6f22

Pour sa rentrée, l’équipe Reporting d’Utopies animait la deuxième édition de son Hackathon, le 30 septembre. Jocelyne Ozdoba, Manager Stratégie et Reporting d’Utopies, et Thomas Busuttil, Fondateur et Dirigeant d’Imagina’able, ont ouvert ce petit déjeuner en présentant les grandes tendances du reporting que sont l’investissement responsable comme moteur important, l’atteinte des objectifs au regard des grands défis sociétaux (Climat, Objectifs du Développement Durable), le numérique qui transforme l’usage des données ESG, l’émergence d’un langage commun au travers du reporting intégré et la définition de stratégies « business et RSE ». Marie-Bénédicte Beaudoin (Oekom Research AG), Aurélie Cambier-Ratte (MSCI ESG Research), Thierry Touchais (Fondation Good Planet) et Juliette Gaussem (GRI) ont apporté leur expertise sur ces sujets.
Une fois ce cadre posé, ce sont les invités eux-mêmes qui ont travaillé par groupe, encadrés par les experts. Ils ont réfléchi aux moyens de répondre aux challenges suivants : Comment adapter son reporting à un public de plus en plus diversifié et exigeant ? Comment passer d’un reporting de moyens à un reporting de performance globale et de résultats ? Comment faire du reporting RSE un outil de pilotage de la transformation de mon entreprise, notamment de l’offre ?
Il en ressort que l’enjeu du reporting RSE n’est plus tant aujourd’hui dans la production des données et des rapports mais bien dans leur usage, par les parties prenantes externes mais aussi, et surtout, en particulier en interne par l’ensemble des directions concernées. Cela passe par des projets collaboratifs, transversaux et digitaux.

Retrouvez ici le compte rendu de l’hackathon du reporting intégré, édition 2016 !


Article de Antoine Joint
Tags :

Partager